L’aspirine ne doit pas être prise pendant la grossesse et pendant l’accouchement.
– Il ne doit pas être utilisé pendant la période d’allaitement afin que les composants de l’aspirine ne passent pas dans le lait maternel, ce qui affecterait négativement l’enfant allaité.

Les enfants de moins de 12 ans ne doivent pas prendre d’aspirine sans consulter un médecin.
Il ne doit pas être administré à toute personne allergique au médicament.

Il ne doit pas être utilisé par ceux qui souffrent de certaines maladies chroniques telles que : l’asthme, les allergies thoraciques, les allergies sinusales ou adénoïdes, certaines maladies du foie et des reins, les maladies cardiovasculaires et artérielles, ainsi que l’hypertension artérielle.

– Il ne doit pas être pris par les personnes souffrant d’hémophilie, qui est un trouble de la coagulation intermittente, ou ayant un taux élevé d’acide urique dans le sang, ou ayant des saignements gastriques et intestinaux.

Il ne doit pas être pris par ceux qui souffrent d’écoulement nasal.
Il n’est pas pris pour ceux qui ont des végétations adénoïdes, qui sont une croissance excessive de chair dans la muqueuse du nez.

Il ne doit pas être utilisé par ceux qui souffrent de brûlures d’estomac fréquentes, de maux d’estomac ou de douleurs à l’estomac.
Il ne doit pas être utilisé par les personnes souffrant d’anémie, de goutte et de diabète.

Il ne doit pas être utilisé par les personnes atteintes d’une maladie du foie ou des reins.
Avant que les enfants ne le prennent, vous devez demander au médecin qu’il n’entraîne pas de risque pouvant parfois entraîner la mort, connu sous le nom de syndrome de Reye.

Si vous allez subir une intervention chirurgicale, vous devez informer le médecin que vous prenez de l’aspirine, même s’il s’agit d’une chirurgie dentaire.

Vous ne devez pas continuer à prendre de l’aspirine pendant plus de 10 jours afin de ne pas provoquer d’effets secondaires.
– Vous ne devez pas continuer à prendre de l’aspirine pour faire baisser la température ou pour traiter la fièvre qui dure plus de trois jours afin que l’état de santé ne s’aggrave pas et que la température augmente et que l’état devienne plus dangereux.